© 2018 ANAS - Tous droits réservés. Site hébergé par Wix.com Inc. 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158 - Tél. +1 415-639-9034

Communiqué : Violences et intensité des manifestations des "gilets jaunes"

3/12/2018

L’ANAS salue l’engagement des forces de l’ordre mais alerte sur l’inévitable épuisement

 

Joinville-Le-Pont, le 3 décembre 2018. Alors que le territoire français est constellé, depuis plusieurs semaines, par des manifestations parfois d’une violence rare, l’Association Nationale d’Action Sociale des personnels de la Police nationale et du Ministère de l’Intérieur (ANAS) veut dire son entier soutien à tous ses collègues engagés sur le terrain, ainsi que sa vive inquiétude quant à l’inévitable étiolement de nos forces de l’ordre dans ce contexte.

 

Après trois semaines de mobilisation dans des opérations de sécurisation, de maintien de l’ordre et de secours dans toute la France, l’ANAS tient à souligner l’engagement et le dévouement des Compagnies Républicaines de Sécurité, des Brigades d’Intervention de la Gendarmerie nationale, de l’ensemble des fonctionnaires de Police, des Gendarmes, des Sapeurs-Pompiers et des Polices territoriales. Face à ces manifestations, dont les modes d’expression et d’organisation se veulent atypiques, il faut saluer le professionnalisme et la constance de nos forces de sécurité intérieure. Surtout, l’ANAS rend hommage à toutes celles et tous ceux de ses collègues qui ont dû faire face aux casseurs infiltrés parmi les manifestants des « gilets jaunes ». Aux blessés particulièrement, l’ANAS adresse ses pensées solidaires et leur souhaite de prompts rétablissements. Nos Policiers et nos Gendarmes ont, une fois de plus, démontré qu’ils se faisaient forts de prendre leur responsabilité en se constituant comme le rempart de l’Etat de droit malgré la violence intolérable qui les assaille.

 

L’ANAS veut exprimer également sa vive préoccupation. Si les jets de pavés, de boulons ou même d’acide sur nos fonctionnaires de police et nos militaires n’auront pas raison de leur courage et de leur détermination, ils doivent cependant pouvoir trouver auprès des représentants de l’Etat des ressources légitimes et méritées. L’ANAS craint l’usure précipitée de ses collègues et se fait l’écho des alertes d’épuisement qui lui sont remontées partout sur le territoire national par ses militants policiers. Engagée depuis 70 ans dans l’assistance et la protection des fonctionnaires de police, l’ANAS ne peut escamoter les situations de détresse sociale vécues par un nombre toujours croissant de ses collègues. Certaines de ces situations mènent des policiers au dépit total, or il est aujourd’hui devenu inacceptable de concilier cette souffrance avec les missions de sécurisation qui leur sont confiées. Ils ne sauraient être seuls à assumer leur responsabilité. Fidèle à ses missions, l’ANAS se mobilise et tendra la main à toutes celles et tous ceux qui, dans ce contexte, se trouve dans le dénuement. Mais face à l’intensité des mouvements de contestation du moment, émaillés par des comportements quasi-insurrectionnels, l’ANAS appelle à l’écoute et à la prise de conscience. L’ANAS adjure chacun de prendre ses responsabilités au nom de la solidarité et de la fraternité.

 

Pierre CAVRET

Président national de l’ANAS

 

Télécharger le communiqué de l'ANAS ici.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Boutique Nike de l'ANAS à -25%

15/11/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives